LA STATUE LA PLUS HAUTE DU MONDE ...EN INDE!!!

Publié le 9 Novembre 2013

 

 

Le gouvernement de l’État de Gujarat va construire une statue de Sardar Vallabhbhai Patel, aussi connu sous le nom de « l’homme de fer indien ».

Une fois construite cette statue sera la plus haute du monde, du haut de ses 182 mètres, soit plus de deux fois la statue de la Liberté.

 

 

Connu sous le nom de « Statue de l’Unité », ce géant sera érigé sur une île du fleuve  appelée Sadhu Bet, à 3,2 kilomètres du barrage de Sardar Sarovar.
Bien qu’annoncé depuis octobre 2010, la base de ce projet a été posée par le candidat au poste de Premier ministre du Bharatiya Janata Party (BJP) et actuel président du Gujarat, Narendra Modi, ce 31 octobre 2013. Cette date vient commémorer le 123e anniversaire de la naissance de Patel.

À lui seul, le socle de la statue fera 56 mètres de haut, la statue quant à elle mesurera plus de 182 mètres.
Elle sera construite à partir d’une armature d’acier renforcée avec du béton, puis recouverte de bronze.
C’est le groupe Turner Construction, consultant pour la construction du plus haut gratte-ciel du monde Burj Khalifa, qui suivra ce projet.
S’ajouteront à la statue un mémorial, un hôtel, un centre de convention, des parcs d’attraction, des centres et des instituts de recherche, et tout ça pour un coût total de 2063 Rs crores (roupies indiennes, soit près de 270 millions d’euros).
On estime que ce projet nécessitera 56 mois de travaux.
 
 

La plus haute du monde

 

Indépendamment de la statue de Patel, qui sera sur pieds au plus tôt dans quatre ans, il existe quelques statues qui s’en approchent :

le Bouddha du Temple de la Source en Chine s’élève à 153 mètres, ce qui fait d’elle l’unique statue à avoir dépassé les 100 mètres de haut.
 
La statue de la Liberté de New York aux États-Unis la suit, suivit de près par
 
 La statue de la Mère-Patrie en Russie avec ses 85 mètres.
 
La liste des cinq plus grandes statues s’achève avec celle du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro au Brésil, mesurant 39,6 mètres de haut.
 

statue Inde

 

L’Homme de Fer indien

Vallabhbhai Patel est connu sous le nom de « l’Homme de Fer indien ».
Il a été le premier ministre de l’Intérieur indien, sous le premier gouvernement élu démocratiquement à la suite de l’indépendance du pays.
Il était également un fervent défenseur de la liberté, et un des pères fondateurs de l’Inde Indépendante, mouvement pour l’indépendance de son pays.
Il avait aussi été nommé Premier ministre adjoint sous le mandat du Premier ministre Pandit Jawaharlal Nehru.

Patel était un natif de la région de Gujarat.
Il est resté célèbre pour avoir défendu la tolérance envers toutes les religions et envers toutes les classes sociales, laissant les politiciens en faire une icône en tant que leader pour la laïcité.
Sardar Patel a aussi joué un rôle précurseur dans le découpage territorial de l’Inde qui comprenait 625 États princiers.
Quand beaucoup des plus petits États étaient réticents à rejoindre l’Union d’Inde, Sardar Patel les a rassurés sur les intentions du Congrès, et leur a assuré que « l’État n’établirait pas une relation de domination sur les États princiers ».
Plus tard en 1956, les États étaient formés en fonction des zones linguistiques, d’après la loi de Réorganisation des États.
 
 

Statues et hommes politique

Au cours de l’inauguration d’un musée dédié à Sardar Vallabhbhai Patel, les deux extrémités du pôle se sont partagé la scène : Manmohan Singh, Premier ministre, et Narendra Modi, un des leaders de l’opposition.
 
Le Premier ministre a affirmé avec fierté que Patel était un laïque et qu’il appartenait au parti du Congrès.
Ce à quoi Narendra Modi a répondu par une pique visant le Congrès, déclarant que « Patel n’avait pas été laïque pour cautionner le vote [de la réforme] des banques ».
Modi a également fait remarquer que Sardar Patel aurait été un Premier ministre bien supérieur à Jawaharlal Nehru, si ce n’est pour affirmer que sa défense de la laïcité n’allait pas dans le sens de la construction du Temple de Somnâth.
Il a ensuite salué la laïcité de Patel dans son but d’unir le peuple indien.
De telles déclarations de la part de Narendra Modi ont irrité le Congrès, lequel y a donné une série de réponses.
Naranaswamy, le ministre de l’Union, a reproché à Modi de faire de la « politique bon marché » et a qualifié le BJP d’un « parti mi- cuit ».

La plupart des journaux quotidiens indiens ont accordé une place plutôt importante à cet échange d’hostilités, lequel a occupé les media qui attendaient les réactions et contre réactions de la fraternité politique.
Bien que les partis politiques aient tenté de gagner du terrain, ayant à l’esprit les élections à venir dans quelques États dont l’État-capitale, leur action est aussi induite par l’ambition à long terme des élections générales de 2014.
 
 
 
 
 
 
 
(Source:lejournalinternational.fr)

Rédigé par pinklotusinindia

Publié dans #INSOLITE INDE, #FAITS de SOCIETE

Repost 0
Commenter cet article