Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pinklotusinindia

Pinklotusinindia

L'INDE,ma grande passion,tout ce qui la concerne,de près comme de loin,particulièrement le Bharatanatyam,danse sacrée du Tamil Nadu. Mon but: promouvoir la culture indienne et Ma devise:"Tout ce qui n'est pas donné, est perdu".Hasari PAL (Proverbe Indien).

PALMARES 2013 DES FILMS INDIENS

 

Films Bollywood et chiffre d'affaires,

voici un article interessant

sur le succès en chiffres!

 

L'année 2013 a connu un vif succès surtout pour les 6 premiers,

2014 s'annonce plutôt très bien,

avec la sortie du phénomène " DHOOM 3"

sur nos écrans actuellement et prochainement(voir article: http://pinklotusinindia.over-blog.com/2014/01/dhoom-3-diffusion-en-france-et-%C3%A0-nice.html).

 

Une belle année indienne de cinéma à tous!!!!!

Et un grand MERCI à AANNA FILMS,

à qui nous devons ces projections!!!!

 

 

L’année 2013 s’achève sur une fréquentation exceptionnelle des films hindi.

Dhoom 3 s’annonce même en toute fin d’année comme le record absolu, surpassant Chennai Express qui avait lui-même écrasé le score de 3 Idiots remontant à 2009.

On ne peut pas non plus passer sous silence le succès controversé de Krrish 3.

Les spectateurs se sont certainement précipités en masse pour admirer la spectaculaire musculature du super-héros indien, mais combien ont-ils laissé dans les caisses ?

 

Il n’y a pas en Inde d’organisme indépendant comme le CNC français qui comptabilise les entrées en salle. D’ailleurs, le nombre de spectateurs ne semble intéresser ni les producteurs ni les analystes.

Seule les roupies engrangées comptent. Et à ce petit jeu, tous les coups sont permis. Ainsi, comme à la grande époque du Top 50 de Marc Toesca, clamer prématurément un record agit comme un argument massue pour bourrer les salles et donc le tiroir-caisse.

Il semble clair que tous les producteurs ont une inclination naturelle à ce genre de pratiques. Pour ne citer que l’exemple le plus flagrant, les fêtes du succès des films les plus obscurs se succèdent à grande vitesse alors même que tout le monde sait qu’ils ont coûté leur chemise à leurs investisseurs.

Pour revenir à Krrish 3, les chiffres de recette annoncés sont peu vraisemblables. Alors comment faire un classement des résultats au boxoffice ?

Comme l'année dernière je ferais plutôt confiance à  boxofficeindia.co.in ,car leurs estimations semblent à la fois réalistes, complètes et indépendantes des producteurs et des distributeurs.

De plus, le fait qu’ils ne fournissent pas de chiffre au jour le jour mais seulement à la fin de la semaine, les dédouane de l’accusation de produire des résultats faussés par des raisons inavouables.

Enfin, ils ne délivrent pas de verdict du type super-hit, flop, disaster etc. qui sont une mesure du retour sur investissement.

Or l’investissement justement n’est jamais connu précisément, ce qui fait que ce « verdict » donné par les « analystes » est en général totalement fantaisiste.

 

JPEG - 103.6 ko
 

Voici donc la liste des 40(sur 171) films hindi sortis cette année en salle en Inde.

Il y en a un peu plus que l’année dernière, mais à bien regarder, les films supplémentaires n’ont quasiment pas été vus.

Et comme en 2012, environ 140 films ont atteint au moins un lakh (100 000 roupies) de recette nette.

Le marché semble en grande forme avec une croissance de 17% des revenus, tiré par quatre locomotives impressionnantes : Dhoom 3, Chennai Express, Krrish 3 et Yeh Jawaani Hai Deewani.

Ces grands spectacles familiaux ne font pas mal à la tête et sont très éloignés de la réalité des spectateurs, quand ils ne sont pas délocalisés en occident comme le Chicago de Dhoom 3.

Mais les chiffres montrent aussi qu’il n’y a pas que les films décérébrés qui puissent plaire. Ram-Leela, Matru Ki Bijlee Ka Mandola ou The Lunchbox pour n’en citer que quelques-uns au hasard, ont su trouver leur public.

Certains pourraient objecter qu’il faut arborer le six-pack ou donner l’impression d’avoir besoin d’un soutien-gorge comme Aamir Khan pour remplir massivement les salles.

L’examen des recettes montre que cela aide peut-être, mais ni Shah Rukh Khan ni Ranbir Kapoor n’ont eu besoin de tomber la chemise pour faire se pâmer les foules indiennes.

 

L’année 2013 qu’on aurait pu craindre faite de recettes éprouvées a été au contraire pleine de surprises, dont certaines très agréables. Et on retiendra ainsi la performance de John Abraham dans Madras Cafe plutôt que l’exposition de ses biscoteaux (et la danse de Sunny Leone) dans Shootout At Wadala.

Nous avions noté avec plaisir que l’année dernière, plusieurs films hindi avaient pu être présentés au en salle au public français.

 

La tendance s’est renforcée cette année et, en particulier grâce à Aanna Films , nous avons pu voir dans des conditions idéales les plus grands succès du moment. La généralisation du cinéma numérique en Inde a permis des sorties simultanées en France. Mais la technologie ne laissait pas entrevoir la qualité remarquable des sous-titres, tellement importants pour un public francophone.

 

Et puis Aanna Films n’est pas le seul, Night Ed Films a distribué BOSS et Hapiness Distribution THE LUNCHBOX.. Quelle joie de voir la petite foule se masser en attendant patiemment le début de la séance ! Certes, c’est encore modeste, mais on peut espérer que le public sera au rendez-vous encore plus nombreux en 2014.

 

 

Voici donc les chiffres, compilés par MEL de FANTASTIKINDIA .

lls comprennent tous les films dont il a été possible d’établir qu’ils étaient sortis en salle.

Cela va des plus grands succès, aux films que seule la famille du producteur a vu (et encore).

Une centaine environ est ou sera disponible en DVD/BluRay ou sur les plateformes de visionnage comme Erosnow.com.

Les autres tomberont dans les oubliettes, et nous n’en connaîtrons jamais rien d’autre qu’une bande-annonce sur Youtube.

Au moment où ces lignes sont écrites, 11 films sont encore en exploitation.

Leurs recettes totales ne sont donc pas connues. Comme il fallait écrire quelque-chose, le revenu indiqué est une estimation personnelle.

Comme l’année dernière, ils seront affinés affinés au cours des semaines à venir, à mesure que les résultats définitifs seront disponibles.

  Revenu net
(Rs crore)
1 Dhoom 3 * 240.000
2 Chennai Express 218.530
3 Krrish 3 * 198.610
4 Yeh Jawaani Hai Deewani 185.830
5 Bhaag Milkha Bhaag 108.930
6 Ram-Leela * 105.520
7 Race 2 96.340
8 Grand Masti * 93.810
9 Aashiqui 2 78.420
10 Special 26 66.800
11 Satyagraha 62.030
12 Raanjhanaa 58.940
13 R… Rajkumar * 58.100
14 Once Upon Ay Time In Mumbai Dobaara ! 55.560
15 Shootout At Wadala 54.690
16 Besharam 54.020
17 BOSS 52.430
18 Kai Po Che 48.580
19 Himmatwala 47.450
20 Shuddh Desi Romance 45.250
21 Madras Cafe 41.790
22 Chashme Baddoor 41.680
23 Matru Ki Bijlee Ka Mandola 38.060
24 Phata Poster Nikhla Hero 36.530
25 Bullett Raja * 36.240
26 ABCD - AnyBody Can Dance 35.110
27 Fukrey 34.620
28 Jolly LLB 31.430
29 Ghanchakkar 29.650
30 Yamla Pagla Deewana 2 28.980
31 Ramaiya Vastavaiya 27.870
32 Singh Saab The Great * 26.650
33 Lootera 25.950
34 Ek Thi Daayan 25.440
35 Go Goa Gone 25.160
36 Aurangzeb 22.350
37 Saheb Biwi Aur Gangster Returns 21.960
38 Nautanki Saala ! 21.700
39 Commando - A One Man Army 21.480
40 The Lunchbox 20.190

(SOURCE:fantastikindia.fr)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article