Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pinklotusinindia

Pinklotusinindia

L'INDE,ma grande passion,tout ce qui la concerne,de près comme de loin,particulièrement le Bharatanatyam,danse sacrée du Tamil Nadu. Mon but: promouvoir la culture indienne et Ma devise:"Tout ce qui n'est pas donné, est perdu".Hasari PAL (Proverbe Indien).

L'indien qui nourrit 8000 perruches vertes à CHENNAI

L'indien qui nourrit 8000 perruches vertes à CHENNAI

C'est de nouveau un insolite dont je vais vous parler aujourd'hui, mais un bel insolite, avec aussi son utilité comme dans le précédent article sur les éléphants,là ce sont aussi avec des animaux mais il y a dans son action un côté affectif qui ne peux laisse indifférent...

Joseph Sekar,un habitant de Chennai, dans le Sud de l’Inde, prend soin de

8 000 perruches vertes depuis près de 10 ans, en leur consacrant près de la moitié de son modeste salaire et une bonne partie de son temps.

Dans le cadre de sa série dédiée à l’environnement, la chaîne YouTube Great Big Story a consacré une vidéo à Joseph Sekar.

Réparateur d’appareils photo de profession, cet habitant de Chennai est devenu célèbre dans son quartier au fil des années en étant “l’homme aux perruches”.

En effet, depuis le tsunami de 2006 en Asie du Sud-Est, qui a vu des milliers d’oiseaux perdre leur habitat d’origine (notamment sur les littoraux), le monsieur s’est improvisé “parent” de ces oiseaux en péril.

Joseph a ainsi fait une place à quelques spécimens de perruches à collier, réfugiées sur son toit par hasard.

Progressivement, les petits visiteurs se sont multipliés jusqu’à venir lui réclamer à manger par milliers. 

Aujourd’hui, il prépare du riz deux fois par jour pour nourrir 8 000 petits becs. Une occupation à laquelle il dédie 40 % de son salaire et une bonne partie de son temps libre. “En tant qu’humains, nous avons des parents pour s’occuper de nous. Je me considère un peu comme le père de ces oiseaux”, explique-t-il en toute modestie.

Pour Joseph Sekar, admirer ces oiseaux n’a pas de prix.

Et peu importe s’il doit leur consacrer une bonne partie de ses revenus. “L’argent est essentiel, mais ce n’est pas une fin en soi”, explique-t-il. Sa motivation est donc contemplative et liée à l’amour : “Je pense qu’il n’y a pas de joie plus grande que de regarder un oiseau voler, s’émerveille-t-il. Mon but est d’aider tous les êtres vivants, y compris les oiseaux.”

(Source:konbini.com)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article