L'Inde est une terre ancestrale, berceau de quatre grandes religions : l'hindouisme, le jaïnisme, le bouddhisme et le shikisme. Rites, croyances et spiritualité font ainsi partie d'un héritage culturel pluriethnique qui dessine les contours de la société. Ainsi, les couleurs occupent une place prépondérante, non pour leur valeur esthétique mais bien pour leur symbolisme.

Tempête multicolore, au cœur de la puissance évocatrice des couleurs

En Inde, les couleurs sont utilisées comme un langage. Chacune porte en elle sa propre signification.

Amour toujours, le rouge couleur des mariages indiens

Au quotidien : si en Inde vous croisez une jeune femme vêtue d’un sari vermeil, souhaitez-lui tout le bonheur nécessaire, elle s’en va probablement embrasser l’amour éternel. En effet, le rouge est la couleur la plus utilisée pour les mariages car Lakshmi, déesse de la fortune, de la prospérité et de la beauté, est représentée avec un sari traditionnel couleur vermeil.

Interprétation : couleur de l’amour certes, mais aussi de la vitalité et du courage. Le rouge, symbole de la Shakti qui représente l'énergie, est une couleur positive qui éloignerait du mal.

Le jaune, sel de la vie

Interprétation : Vishnu, le dieu de la stabilité de l'univers est représenté avec des vêtements jaunes. À travers cette couleur, il faut donc y voir un symbole d’esprit, de sagesse, de bonheur et de paix, une façon de célébrer le caractère sacré de la vie.

Allégresse et festivité : vive le vert

Le saviez-vous ? Cette couleur est dans de nombreuses cultures associée aux grands espaces verdoyants et à leurs végétations, saviez-vous qu’en Inde on la perçoit également comme la couleur des récoltes abondantes ? Ainsi, l'associe-t-on volontiers à des périodes de festivité ou encore à des souvenirs heureux.

Blanc comme un linceul

Au quotidien : lorsqu’en Inde une femme arbore des vêtements immaculés de blanc, il y a fort à parier qu’elle porte le deuil de son époux, et brandisse ainsi au vu et au su de tous son renoncement aux distractions de la vie.

Interprétation : couleur funeste, pas seulement. Le blanc, qui résulte de la convergence de toutes les couleurs primaires, porte en lui de nombreux symboles. Il peut représenter la pureté, la connaissance, la paix.

Faisons la paix avec le bleu

Interprétation : le bleu couleur de la création par excellence fait référence au ciel et aux océans. De nombreux dieux hindous sont représentés avec la peau indigo, à l'instar de Krishna qui lutte contre le mal. Le bleu peut donc se lire comme une allégorie de la paix, du courage et de la virilité.

 

Holi, le sacre des couleurs

Les équinoxes sont partout dans le monde des moments forts pour les populations.

En Inde, l'équinoxe de printemps s'ouvre sur Holi ou Phâlgunotsava, la grande fête des couleurs qui célèbre la fin de l'hiver et l'avènement du printemps.

Pendant deux jours, la population, toute de blanc vêtue, envahit les rues. Commence alors une immense bataille d'eau et de pigments colorés sur fond de chants et de danses traditionnels. Les poudres multicolores s'entremêlent dans les airs pour former un arc-en-ciel de velours qui recouvre la ville et la liesse populaire gronde à l'unisson « Bura na mano, Holi hai ! » : « Ne vous fâchez pas, c’est Holi ! ».

Avec Holi les Indiens sacrent la victoire du bien sur le mal en allumant un grand feu dès le premier soir de la célébration. Les jets de couleurs sont eux une façon de rendre hommage au dieu Krishna. D'après la légende, ce dernier à la peau bleue enviait le teint d'opale de sa bien-aimée Radha. Il eut donc l'idée de lui appliquer des pigments colorés sur le visage.

Holi célébrée partout dans le monde

Célébrée depuis l'Antiquité, Holi est l'une des fêtes les plus anciennes de l'Inde et l'une des plus appréciées par la population locale mais aussi par les voyageurs qui viennent en prendre plein les yeux.

Mais aujourd'hui, plus besoin de se rendre sur place pour célébrer la fête des couleurs, de nombreuses villes dans le monde proposent désormais leur propre déclinaison, comme le Holi One Color Festival à Paris, Boston, Londres ou encore Barcelone.

Si le caractère sacré qui fait tout le charme de Holi est absent de ces événements, ils n'en sont pas moins époustouflants visuellement.