Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'INDE,ma grande passion,tout ce qui la concerne,de près comme de loin et promouvoir sa culture.Ma devise:"Tout ce qui n'est pas donné, est perdu".Hasari PAL (Proverbe Indien).

Pinklotusinindia

LA SAISON du JASMIN à MADURAI

MADURAI,deuxième grande ville du Tamil Nadu au sud de l'Inde,célèbre pour son magnifique temple de Mînâkshî,mais aussi pour la culture de la fleur la plus aimée et utilisée par les indiens : Le jasmin...

Le jasmin est la fleur indienne par excellence : on s'en parfume, on baigne les statues de dieux et déesses de son odeur. Le plus réputé est cultivé à Madurai, dans le sud du pays, et la récolte vient juste de débuter.

 Il est 3h du matin et déjà, les femmes de Madurai et de Dindigul, dans l'Etat sudiste du Tamil Nadu, se presse dans les champs.

Elles sont équipées de lampe frontale et, en rangs serrés, elles doivent délicatement cueillir les boutons de jasmin avant leur éclosion mais déjà blancs, renflés et odorants. Du jasmin qui aussitôt récolté est immédiatement emporté vers le marché voisin.

Elle est très précieuse, cette fleur de jasmin : en Inde, le jasmin de Madurai et de Dindigul est si célèbre qu'il a été distingué de l'équivalent indien de notre appellation d'origine, le GI tag. Il faut dire qu'on le cultive dans la région depuis plus de 2 000 ans.

Des poèmes pleins de jasmin et vieux de 2000 ans.Tout simplement parce qu'il existe des poèmes en tamoul, dits poèmes Sangam, écrits entre le 3e siècle avant et le 3e après JC et qui évoquent déjà ce jasmin exceptionnel. Des poèmes d'amour, évidemment, comme celui-là :

Mon amant n'est pas revenu / Le jasmin est en fleur / Un chevrier passe dans le village / Avec ses chèvres et du lait / Dans ses cheveux / Rien d'autre que de minuscules boutons de jasmin.

Dans les environs de Madurai, plus de 2 000 hectares sont dédiés au jasmin et on en vit plutôt bien. En Inde, le jasmin est partout : on l'offre dans les mariages, il sert à baigner les déesses et sa récolte est un spectacle unique.

 

Il faut traverser plusieurs villages au nord-ouest de Madurai pour voir apparaître les premiers buissons de jasmin. Sur le bord de la route, on marchande pieds nus des bananes, alors que les petits écoliers habillés en uniformes pouffent en montrant du doigt les rares étrangers de passage dans cette zone perdue du Tamil Nadu. Bien loin des temples et des attractions touristiques, les quelques maisons qui bordent la route à la sortie de Nilakottai font progressivement place à des champs de fleurs. Des centaines de petites parcelles de tubéreuse et de jasmin découpent les champs de bananiers délimités par de grands palmiers au loin.

La pleine saison des fleurs, qui a démarré au mois d’avril, promet d’être bonne cette année. Dans cette moiteur, on aperçoit des saris colorés qui se baissent et se redressent sans relâche au milieu des buissons. Délicatement, les mains affairées prélèvent les boutons encore fermés qu’elles glissent minutieusement dans un pli de leur robe pour éviter qu’ils ne se fanent.

La tête enturbannée de coton pour se protéger du soleil, les hommes aussi sont à la tâche, la silhouette séchée par autant d’efforts. Il leur faudra une heure pour rassembler un kilo, qui leur rapportera quelques euros. « Ne touchez pas les fleurs si vous voulez les sentir, sinon vous les rendrez impures ! », prévient Raja Palaniswamy, directeur de Jasmine, une société indienne qui fabrique des extraits de fleurs et de plantes odorantes pour la parfumerie internationale.

Climat propice

Mais dans ces champs du sud du Tamil Nadu, à quelques kilomètres du Kerala, les parfums rares et précieux qui trônent dans les salles de bains des Occidentales n’intéressent que très peu les ramasseurs de fleurs. « 95 % des fleurs qui sont cultivées dans le Tamil Nadu sont destinées à être offertes dans les temples ou tissées en guirlandes pour les cérémonies religieuses. Seuls 5 % d’entre elles sont réservés à la parfumerie », explique Raja Palaniswamy...

 

 

 

 

 

(Source:franceinter.fr,lemonde.fr)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article