AISHWARYA RAI : CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES

Publié le 3 Novembre 2012

 

Aishwarya Rai a été décorée de la distinction de chevalier dans l'ordre des arts et des lettres par la France,ce Jeudi à Mumbai,une distinction qui honore cette belle et talentueuse femme et qui fait plaisir à voir!


 

 Aishwarya Rai, parce qu'elle le vaut bien

 

 

 

La comédienne de Bollywood a été Miss Monde en 1994. Crédits photo: DR.

         

Distinction suprême pour un artiste, Aishwarya Rai a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres des mains de l’ambassadeur de France. 

Voilà une récompense longuement et patiemment attendue, qui trouve aujourd’hui toute sa place sur le costume d’Aishwarya Rai.

L’actrice indienne de 39 ans a reçu pour son anniversaire un beau cadeau de la part de la France.

 Jeudi soir à Bombay, François Richier, l’ambassadeur français en Inde a décoré la jeune femme des insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.


 

Aishwarya Rai aurait dû être décorée en juillet 2011 mais par solidarité et sympathie avec les victimes des attentats de Bombay à cette époque, la cérémonie avait été annulée.

Depuis, l’ancienne miss Monde a connu le bonheur de devenir mère, avec son époux depuis 2007, Abhishek Bachchan, qui avait lui-même reçu la Légion d'honneur française en 2007.


 

Ce couple star, qui vit une partie de l’année à Bombay, passe également beaucoup de temps dans l’Hexagone.

Aishwarya Rai, en plus de ses qualités de comédienne, met en avant sa grande beauté pour L’Oréal et Longines, deux griffes dont elle est égérie. L’an passé, elle s’illustrait en marraine de charme du prix de Diane sur l’invitation de la maison horlogère.

 Et cette semaine, c'est en mère et épouse heureuse qu'elle a reçu cette si précieuse décoration.

 

 

Aishwarya Rai, parce qu'elle le vaut bien

 

Le couple star avec leur fille,(derrière la maman de Aishwarya.)

 

 

(Source:gala.fr)

Rédigé par pinklotusinindia

Publié dans #FETES ,SPECTACLES,EXPOSITIONS,EVENEMENTS...

Repost 0
Commenter cet article